Sélectionner une page
Littéralement, on peut traduire cela par des livres” qui font du bien .”
Le roman “feel good” est vraiment tendance depuis plusieurs années
Ils ont un succès fou, ce sont de véritables phénomènes d’édition et c’est tant mieux !
Ce sont des romans qui peuvent réellement avoir un effet bénéfique et nous aider à y voir plus clair dans notre propre vie.

La lecture a toujours été un de mes passe-temps favoris …
Inutile de vous dire que j’attendais la retraite pour m’y plonger librement…
Et je savoure…
Et, aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’un style de livres, il s’agit des romans “feel good “...
Littéralement, on peut traduire cela par des livres “qui font du bien .”
Le roman “feel good” est vraiment tendance depuis plusieurs années
Ils ont un succès fou, ce sont de véritables phénomènes d’édition et c’est tant mieux !
Le roman “feel good” donne (ou redonne) le sourire.
Nous avons besoin de cela !
Il peut apporter des réponses aux questions que l’on se pose sur sa vie.
De véritables antidépresseurs !
Ce sont des romans qui peuvent réellement avoir un effet bénéfique et nous aider à y voir plus clair dans notre propre vie.
Dans le roman “feel good”, il n’y a pas de super-héros, non, il s’agit de gens comme vous et moi…
Tout y reflète notre quotidien…
Ce sont des histoires qui parlent à tout le monde, avec des sujets légers…

60 ans… je m’autorise à contempler un merveilleux couché de soleil…
Et si 60 ans était le plus bel âge? Nous sommes les « jeuniors » d’aujourd’hui. Ces « Jeuniors j’adore… »
Ces nouveaux « seniors tendances » révolutionnent les codes de la vieillesse. Ils se soucient de leur santé physique et surtout mentale, ils ne consomment pas à l’aveugle, savent ce qu’ils veulent. Ils consomment plus responsable, bien décidés à vieillir heureux, sans déni de la réalité. Vive la « JEUNIOR POWER »

Les auteurs des romans “feel good” disent souvent qu’ils puisent dans leur propre vie pour nous transmettre des choses utiles.
Les enseignements y sont toujours positifs!
Un autre point commun entre tous ces livres qui nous font du bien, c’est que l’écriture y est super fluide, pas d’efforts à faire, tout coule facilement, très facile à lire.
Il y a souvent une histoire d’amour, mais ce n’est pas un roman sentimental.
Les rapports humains y sont largement traités, on y parle d’amitiés, de liens familiaux…

Pour vous donner un exemple, le dernier roman “feel good” que j’ai lu, c’est
le livre de Virginie Grimaldi qui a pour titre :
“Tu comprendras quand tu seras plus grande “
C’est l’histoire de Julia qui est psychologue et qui trouve du travail dans une maison de retraite.
Cette jeune femme ne croit plus au bonheur.
Une fois sur place, elle se souvient aussi qu’elle n’aime pas particulièrement les personnes âgées…c’est gênant !
Mais au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont des choses à lui apprendre.
Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé l’aident à retrouver le sourire.
Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne lui est pas indifférent…
Bref, c’est une histoire de résilience, d’amour, d’amitiés, un livre plein d’humour et d’humanité, qui donne envie de savourer les petites joies de l’existence.
Et oui, mes Séniors, tout n’est pas si triste dans une maison de retraite !

J’avoue avoir pris du plaisir à le lire, c’est une écriture pétillante, dynamique avec un super bon rythme…
Je vous le conseille …

Le succès des romans “feel good” est certainement lié aussi avec l’engouement particulièrement fort ces dernières années pour le développement personnel et la quête de spiritualité.

Jamais de gros drames…non, mais des sujets sombres comme les aléas de la vieillesse, l’enfer des sans-papiers, la tendance à la dépression, l’histoire d’une mère de famille qui a l’impression de passer à côté de sa vie, un cadre qui ne trouve plus de sens à sa vie….

Comment allez- vous reconnaître un roman “feel good” ?
Repérer un livre feel good est facile pour les lecteurs.
Pour accentuer le côté « qui fait du bien », les couvertures sont pétillantes et font parfois sourire et là, je pense au livre de Raphaëlle Giordano, “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une”.
Personnellement, j’ai acheté ce livre parce que la couverture m’a interpellée…
Le titre est écrit en rose fluo, une page de couverture très colorée, genre bonbon à savourer…
Et puis, un titre long qui donne envie d’en savoir plus…

Dans le genre “titres à rallonge” qui titillent notre envie de savoir la suite,vous avez:
“Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire »,de Jonas Jonasson.
“La Femme qui décida de passer une année au lit », de Sue Townsend…
“Comment braquer une banque sans perdre son dentier ?” de Catharina Ingelman-Sundberg
“Mémé dans les orties “d’ Aurélie Valognes

Tous ces romans peuvent nous rendre hilares dans un métro bondé, mais, ils peuvent aussi nous faire pleurer .
Et comme, ils doivent montrer une vision positive de la vie et bien, ils se terminent toujours bien.

A mon avis, ces livres à succès sont une très bonne chose car je pense qu’ils peuvent être déclencheurs de changements ou au moins de prises de conscience…
Peut-on parler de dimension thérapeutique ?
Sans doute car ces livres nous ouvrent les yeux sur nous , sur ce que nous vivons, sur ce que nous ressentons…
Je pense qu’un livre peut nous changer…
Un livre peut nous rendre meilleur.

Voilà mes Amis Seniors, j’espère que cela vous aura donné l’envie de lire des romans “feel good” et j’espère surtout qu’ils agiront sur vous comme de véritables petites baguettes magiques…

Cet article vous a plu ?

Découvrez maintenant 10 raisons qui confirment pourquoi vieillir est une chance... et les clés de la jeunesse intérieure.